Je suis Mégane, designer d'expériences et de services, partisane de systèmes alternatifs et de durabilité.

Ux
Transition
Vision systémique
Dispositifs pédagogiques
&

Ma pratique

Concevoir par l’analyse et l’expérimentation

Je conçois vos services et les interactions qu’ils comprennent, je scénarise et prototype la succession d'événements et d’interactions à mettre en place (qu’il s’agisse d’interface, de produit, d’espace, de graphisme) selon une étude “pensante” et “faisante” de l’expérience. Je lis et pratique la réalité pour la comprendre au mieux (enjeux, effets, vécus, etc.). Les outils des sciences humaines servent l’analyse — entretiens, observations, etc. — tandis que, ceux empruntés aux arts appliqués, participent à l’expérimentation — intégration de la matière, prototypage, création, interdisciplinarité.

Ouvrir et explorer les possibles

Lire et pratiquer l’expérience alimentent également une démarche d’exploration, ils ouvrent des portes vers la découverte de nouveaux possibles.

S’élancer vers la transition

En pleine crise environne-mentale, il s’agit de penser autrement les pratiques de conception, de service au public, de gestion et de consommation. Conscient de la finitude des ressources de ce monde et constatant que bon nombre d’individus vivent à l’extérieur d’eux-mêmes, le designer se doit de penser des systèmes comme autant de pas vers de nouvelles conditions d'existence et de co-existence plus durables.

Cadres de collaboration

Vous voulez concevoir un service ou interroger une problématique spécifique.

L’écosystème (stratégies, activités, etc.) du service que vous désirez n’est pas encore défini.
L’écosystème (stratégies, activités, etc.) du service que vous désirez est déjà défini.
Vous êtes en cours de conception mais vous rencontrez des blocages.
Le service est déjà en place mais vous rencontrez des dysfonctionnements.

Vous vous engagez dans une dynamique de transition.

Vous voulez réaliser une étude sur vos activités et leurs impacts actuels.
Vous voulez repenser et recadrer vos activités.

Vous voulez explorer les possibles.

Vous êtes désireux d’imaginer comment demain pourrait être autrement.

 

Compétences

Étude par l’observation, l’écoute et la pratique (expérimentation) du terrain d’intervention en question, des interactions et expériences vécues par les différents acteurs notamment “usagers”.

observations (non-participantes, semi-participantes, participantes) - entretiens (guérilla, dirigés ou non, individuels ou collectifs) - questionnaires (ouverts, fermés) - prototypage (dispositif, parcours) - test

Mettre en forme la réflexion pour percevoir, rendre compte et communiquer autour du dispositif, de l’expérience, des avancements du projets etc. Mais aussi pour imaginer, étudier, interroger, problématiser ou tester les réalités de l’expérience ou d’un dispositif.

sketch et rought - maquette - wireframe - storyboard - mise en situation et scénarisation - test - cartographie

Générer des possibles de conception. Imaginer et interroger d’autres façon de faire ou d’appréhender les choses. Il s’agit alors de développer des outils nouveaux selon chaque problématique pour nourrir la créativité car celle ci n’est pas plus une qualité qu’une dynamique où l’on trouve et se donne les moyens pour sortir du chemin tracé.

Entretenir des liens et se nourrir de références bibliographiques pour donner du sens, de la valeur et s’engager de manière réfléchie.

références bibliographiques (sciences humaines, politique, actualités) - veille - interdisciplinarité

Itération et simultanéité entre penser et faire où le prototypage engage un nouveau cycle de réflexion et conception. Ainsi, il s‘agit d’affronter la réalité et ses échecs rapidement pour dégager les améliorations ou les possibles adéquates et “préférables”.

Lier le “doing” et le “thinking” dans un processus cyclique entre découverte, définition, hypothèse, choix, développement, maintient

Définition des objectifs et pérennisation de ces derniers par leur maintien ou amélioration.

définir les contraintes et risques (périmètres, livrables, délais, capacités, coût, qualité) - cahier des charges (macro et micro) - business canvas (pitch, proposition de valeur, cible, partenaire etc.) - go no go - suivie et planification (trello, diagramme de Gantt)

Compétences secondaires

Pour lire l’expérience nous considérons son écosystème et son fonctionnement en réseau. C’est une multitude d’acteurs, aussi bien vivants que non vivants, qui participent à l’expérience. Tout comme une pièce de théâtre, ce sont de nombreux facteurs aussi bien humains qu'objets, qui participent à l’expérience du spectateur.

cartographie en réseaux - étude des effets

Relater un présent, un futur proche ou un futur lointain, afin d'interpeller les spectateurs pour les questionner, les inviter à la réflexion, les ouvrir au débat au sujet de ce que l’on souhaite pour l’avenir et investir ainsi des décisions et actions à réaliser dans le présent pour cet avenir souhaitable.

prospective - récolte des imaginaires - world Building - objet diégétique - immersion

L’expérience est une expertise pluridisciplinaire et transversale. Elle croise plusieurs savoirs. Il faut enrichir la connaissance et la pratique en dépassant les limites entre domaines et en croisant les points de vues. Il s’agit alors de favoriser la collaboration au sein de l’équipe et de favoriser la collaboration avec le public.

veille conceptuelle - déplacements - conception d’atelier - animation - compte-rendus

Computer skills

Figma - Illustrator - Indesign - Photoshop - After effect - Première - HTML / CSS

 

Mes valeurs

😍 Passion et sens

🧐 Le diable est dans les détails

🤲 Humilité : il n’y a pas une vérité mais des histoires

🤓 Apprentissage et mouvement

Mes challenges

Pour l'altérité et la complexité dans l’objet d’étude et la création

Les choses n’existent pas de manière dualiste, opposées les unes aux autres (choses), ne se rencontrant que de temps en temps mais, toujours avec et par les autres, l’alter. Le corps et l’esprit ne se définissent pas comme deux entités qui existent de leurs côtés puis se rencontrent dans un second temps, ils existent ensemble, dans un tout depuis le départ. La réalité, les individus vivants (ou non) ou même l’expérience, ne sont pas à comprendre dans la dualité mais l’altérité, les relations qu’ils entretiennent. Si c’est l’expérience utilisateur qui vous intéresse, celle-ci doit être comprise comme une pluralité de relations, d'événements directs ou indirects produisant des effets les uns sur les autres à court, moyen et long terme. La complexité, qui ne veut pas dire compliqué mais qui signifie une augmentation des relations à prendre en compte, nous parle d’un objet d’étude qui ne se limite pas à lui-même.

Pour la fin de l'approche “centrée utilisateurs”

On a voulu se centrer sur l’utilisateur car on a compris que celui-ci était une entité complexe à appréhender et qu’ainsi, il nécessitait une attention poussée. Cependant, les choses existes dans leurs relations, jamais seules, jamais pré-existantes les unes aux autres. Pour comprendre un individu il ne faut pas se centrer dessus et donc l’isoler, mais justement se décentrer, comprendre ce qui le fait agir, pourquoi et comment dans une action en réseau.

Pour la fin du “projet”

J’ai conscience que la notion de projet est partout dans notre société occidentale, c’est même un mot clé pour le designer. Cependant, la notion qui découpe le temps dans un avant et un après ne me semble pas adéquate pour le designer. Il ne s’agit pas de penser, de projeter ou anticiper ce que sera l’avenir puis de se mettre en action dans un second temps. Le designer se met en action de suite pour justement pratiquer et savoir, car la connaissance ne vient pas sans la pratique et vice versa. Aussi, il est regrettable de penser des produits, services ou tout autres dispositifs qui n’évoluent plus après le passage du designer, après la fin du projet, cela les rendra obsolètes tôt ou tard, tel des déchets derrière les pas du designer.

Pour la pédagogie

Pour que les individus ne soient plus des acteurs passifs mais actifs au sens d'éclairés et réfléchis. L’usager est toujours acteur mais il ne se fait plus que rarement sujet de ses propres expériences, il a tendance à devenir passif dans son action, toujours là mais acteur de son effacement. Le manque de réflexivité par exemple, ne plus savoir ce que ses propres actions impliquent en amont et en aval ; que se passe t-il pour que mon pot de nutella se remplisse (amont) ? Que se passe t-il quand j’utilise mon smartphone (présent) ? Que se passe-t-il quand je jette mon Macdo par terre (aval) ?
Je suis pour donner du pouvoir aux individus en leur donnant des explications (de ce qu’il se passe avant, pendant, après) et des choix. Pour se faire, j’aime à questionner l’attention. Comment donner des explications à l’heure d’une société où notre attention est facilement furtive ou limitée ? Comment faire en fonction des possibilités de temps et d’espace ?

Pour la décroissance

Dans une connaissance de l’altérité, la question de l’autre et des effets mutuels, et donc des ressources limitées de notre environnement, est incontournable.

 

Expériences

[ 2019 - 8 mois ] Designer d’expériences et de services (stage).
Grand Lyon, La Métropole (Direction Innovation Numérique et Systèmes d’Information, Développement des Services Numériques)

[ 2012 - 2018 ] Gardes périscolaires.
Lyon et Bordeaux

[ 2017 - 2 mois ] Designer graphique (stage).
Pôle Production Imprimée, Université Bordeaux Montaigne

[ 2016 - 2 mois ] Designer d’expériences et de services (stage).
Mairie de Bordeaux, service de la petite enfance

[ 2014 - 1 mois ] Designer graphique.
Golf Nîmes Vacquerolles

[ 2013 - 1 mois ] Serveuse - Vendeuse.
Paul (boulangerie, pâtisserie et restauration), Bordeaux

[ 2012 - 1 mois ] A.S.H Service chirurgie digestive et vasculaire.
C.H.U Caremeau, Nîmes

Formations

[ 2017 - 2019 ] Master Design ; Interaction, innovation et service.
Université Bordeaux Montaigne

[ 2014 - 2017 ] Licence Design et Arts appliqués.
Université Bordeaux Montaigne

[ 2010 - 2013 ] Licence Sociologie.
Université Lumière Lyon II

[ 2010 ] Baccalauréat Littéraire, option Histoire des arts.
Lycée Alphonse Daudet, Nîmes